PRÉSENTATION
Situation. Sud-est de l’Asie, au cœur de l’Indochine. Le Cambodge limite au nord avec le Laos, à l’est avec le Vietnam, au sud avec la Mer de la Chine Méridionale et à l’ouest avec la Thaïlande.
Nom. À partir de 1993 le pays s’appelle « Le Royaume du Cambodge ». Auparavant on l’a connue comme « l’État du Cambodge, République Populaire de Kampuchéa, Kampuchéa Démocratique et République Khmer ».
Capital et viles. Phnom Penh située à la confluence des fleuves Mekong, Tonle Bassac et Tonle Sap est la capitale. La deuxième ville est Battambang. Siem Reap est une ville très connue par les touristes puisque c’est le point de départ pour les visites aux temples d’Angkor.
Système politique. Depuis 1993, le Cambodge est une monarchie constitutionnelle. Le chef de l’état est le Roi Norodom Sihamoni.
Les monuments les plus importants ce sont les Temples d’Angkor, considérés une des grandes merveilles du monde.
POPULATION, GROUPES ET ETHNIES
La population du Cambodge, d’après le dernier recensement relativement croyable, est de quelques 13,5 millions de personnes. Une donnée très importante à tenir en compte est que plus de la moitié de la population a moins de 15 ans. Le 90 % de la population se définie elle même comme khmer ce qui, si c’était vrai, ferait de ce pays le plus « ethniquement pur » du Sud-est de l’Asie. De toute façon, il faut dire que toute personne qui adopte la culture khmer s’appelle khmer a elle même. En réalité, au Cambodge coexistent les suivants groupes ethniques: Khmers, Vietnamiens, Chams, Chinois et les groupes ethniques minoritaires qu’on appelle officiellement Khmers-leu (Khmers de la montagne ou des hauteurs). Ces groupes sont les Kravet, Braos, Krung, Tampuan, Mnong, Stieng. Jarai, Kouys, Samre, Pears et Saoch. Quelques unes de ces communautés on moins de 5000 individus ce qui fait que, sans doute, ils vont disparaître. La région ou on peut visiter quelques unes de ces minorités est la région de Ratanakiri.
LANGUE
La langue est le khmer ou langue cambodgienne. Elle est parlée par tous les cambodgiens, même si les minorités ethniques conservent leur propre langue. Dans quelques zones on parle des dialectes du khmer.
RELIGION
Bouddhisme Therevada. Il existe des groupes minoritaires de musulmans, de chrétiens et certaines minorités pratiquent un animisme très particulier du Cambodge, qui est le résultat du mélange des croyances ancestrales avec le bouddhisme et l’hindouisme.
LE CLIMAT
Le climat du Cambodge a deux saisons bien différenciées suivant le climat moussonique. De Novembre à Mars soufflent les vents du nord-est, frais et secs. Par contre de May a Octobre, les vents du sud-ouest apportent une grande quantité d’humidité et de pluie généreuses. Il pleut normalement l’après-midi, le soir et la nuit, rarement le matin.
Les températures le plus chaudes (jusqu’à 40 degrés) on les trouve en Avril et les plus fraiches (30 degrés) en Janvier. De toute façon, dans les régions montagneuses ((Ratanakiri, Modoulkiri, Bokor, frontière nord avec la Thaïlande, etc.) les nuits de Décembre et Janvier peuvent être assez fraiches et même froides (12-16 degrés). Les températures se récupèrent rapidement pendent le jour.
EQUIPAGE ET VÊTEMENTS
Il est recommandé que l’équipage soit le plus léger possible. Il faut éviter les valises rigides qui s’adaptent très mal au moyens de transport. Á la saison des pluies, il convient protéger le contenu avec des sacs en plastique. A Phnom Penh et à Siem Reap on peut acheter n’importe quoi que nous ayons oublié.
Vêtements. Au Cambodge il fait chaut pendent toute l’année et nous conseillons de prendre des vêtements frais, si c’est possible en coton. Tout de même en Décembre et en Janvier, dans les régions montagneuses, il peut faire froid donc il faut prévoir aussi quelques vêtements chauds. Les shorts et les chemisettes ne sont pas un problème excepté pendent la visite au Palais Royale de Phnom Penh et au temple D’Angkor Wat. De toute façon, si on porte des shorts il vaut mieux qu’ils couvrent une partie de la jambe. Pendent la saison des pluies, un imperméable ou un parapluie (qui peut nous protéger aussi du soleil) peuvent être nécessaires. Chapeau ou casquette, ainsi qu’une protection solaire, sont nécessaires.
Chaussures commodes et légères. Même si nous ne faisons pas de trekking il faut marcher beaucoup pour visiter les temples d’Angkor. En saison des pluies le sol peut être glissant. Il faut se déchausser pour visiter les temples bouddhistes (ce n’est pas nécessaire à Angkor).
Plage. On peut utiliser bikini mais le nudisme n’est pas permis. Protection solaire forte, lunettes de soleil et quelque chose pour couvrir la tête. Toilette personnelle. Presque tout ce qui concerne l’hygiène personnelle peut être achetés dans les grands et modernes magasins de Phnom Penh et Siem Reap.
Pharmacie. Il faut emporter les médicaments habituels. À Phnom Penh et Siem Reap il y a des pharmacies mais on ne trouve pas toujours ce dont nous avons besoin. Ils est recommandable une petite pharmacie de voyage. Voir le paragraphe « vaccins et santé ».
En général. Anti-moustiques, lampe de poche (utile pour observer les coins peu illuminés dans les temples), sac en plastique pour protéger les documents (utile en saison des pluies ou si nous faisons un trekking) et photos pour le visa.
HEURE
GMT + 7. Pas de changement d’horaire été/hiver.
En été, quand à Paris il est midi, au Cambodge il est 5 heures de l’après-midi. En hiver, il serait 6 heures du soir.
MONNAIE ET CHANGE
La monnaie officielle du Cambodge est le riel même si le dollar américain est, en réalité, la première monnaie du pays. Les riels sont utilisés pour les petits achats et les moto taxis. Tout le reste se paie en dollars américains.
On peut changer les dollars en riels dans les banques, dans les maison de change, dans les marchés, dans les hôtels et magasins mais toujours des petites sommes. Il n’y a pas de marché noir.
Si, par exemple, la note du restaurant est payée en dollars il est possible que le change nous soit donné en dollars et riels.
L’Euro est une monnaie qui commence à circuler dans le pays d’une façon timide est il est difficile de changer hors des banques.
Si on a des traveller’s chèques il vaut mieux qu’ils soient en dollars américains. Ils sont difficiles a changer en dehors des grandes villes et ils sont toujours sujets à une commission au mois du 3 % de même que le paiement de carte de crédit.
On peut utiliser les cartes de crédit dans les grands hôtels, les grands magasins, dans les restaurants de luxe, dans les agences de voyage et dans les compagnies aériennes. On peut obtenir de l’argent dans les caissiers automatiques qui existent dans le pays depuis 2007.
PRIX ORIENTATIFS
Déjeuner/diner dans un restaurant local en zone no touristique: 1 à 2 Usd.
Déjeuner/diner dans un restaurant moyen local : 3 à 5 Usd.
Déjeuner/diner dans un restaurant moyen en zone touristique : 10 à 25 Usd.
Déjeuner/diner dans un bon restaurant: + 25 Usd.
Mototaxi. En fonction de la distance : 1 à 2 Usd.
Tuc tuc : 2 à 4 Usd.
Bière local dans un restaurant : 2 Usd.
Bière d’importation dans un restaurant : à partir de 3 Usd.
Bouteille d’eau petite : ½ Usd.
Bouteille d’eau grande : 1 Usd. Cigarettes d’importation : 1,25 Usd.
Entrées aux monuments : entre 1 et 12 Use excepté les Temples d’Angkor.
Café Internet : 1 Usd / heure
POURBOIRES ET MARCHANDAGE DES PRIX
Le pourboire n’est pas habituelle au Cambodge. Tout de même, il sera bienvenu comme symbole de reconnaissance à un bon service. Dans les endroits touristiques il est beaucoup plus habituel (personnes qui nous aident avec les valises, etc). Il est normal de donner un pourboire à nos guides et chauffeurs si nous considérons qui nous ont donné un bon service. Le marchandage des prix est très habituel dans les marchés et dans les magasins. Les cambodgiens pratiquent le marchandage habituellement. Il ne faut pas marchander les prix quand il s’agit d’acheter des aliments ou dans des magasins à prix fixes. Par contre, il faut toujours marchander le prix quand on achète des souvenirs. Le touriste doit toujours essayer de baisser le prix quand il prend une mototaxi, un tuc tuc ou un taxi.
Les transports collectifs ont un prix fixe mais si on loue une voiture ou une vannette il faut accorder le prix avant et payer toujours à la fin du service excepté si on a loué la voiture à travers un operateur touristique.
VISAS
Pour entrer au Cambodge, il faut un passeport au moins valable 6 mois après d’avoir quitté le pais et qu’il aie au moins deux pages en blanc. Le visa on peut l’obtenir très facilement dans n’importe quelle ambassade, aux aéroports internationaux à l’arrivée ou à n’importe quelle poste de frontière que se soit terrestre, maritime ou fluvial. Le visa à une validité d’un mois mais il peut être prorogé au bureau d’immigration.
VACCINS ET SANTÉ
Il n’y a aucun vaccin obligatoire pour entrer au Cambodge. Selon quelles régions du pays qu’on va visiter il y en a quelques unes qui peuvent être conseillées dans les centres de médecine tropical.
La situation des hôpitaux du Cambodge a souffert une amélioration mais elle est loin du niveau des hôpitaux de la Thaïlande. Il est recommandable de voyager toujours avec une assurance de voyage et une petite pharmacie de voyage où mettrons, toujours sous control médical, des antibiotiques polyvalents, des antidiarrhées, un antiseptique, du paracétamol, quelques produits pour les yeux irrités, un vendage, du sparadrap, lunettes de rechange, antimystiques, petites ciseaux (qu’on ne peut pas porter dans l’équipage de main dans les avions), des pinces et un thermomètre. Les femmes trouveront des compresses facilement mais pour ce qui fait les tampons on ne le vend que dans les supermarchés pour étrangers. Aujourd’hui il existent déjà des préservatifs de bonne qualité.
Il n’est pas conseillable les lunettes de contacte à cause de la poussière abondante dans les rues, surtout en saison sèche.
Il convient de prendre toujours des boissons embouteillés, utiliser des glaçons fabriqués avec de l’eau purifiée, ne pas se baigner dans des eaux qui ne soient pas courantes, porter toujours une casquette ou une protection pour la tête et prendre le soleil avec une bonne protection.
TÉLÉPHONE
Le service téléphonique au Cambodge a évolué très vite ces dernières années mais les appels internationaux son chers, surtout si on les paie d’un hôtel. S’il faut appeler hors Cambodge il vaut mieux le faire dans un bureau de poste ou par un café Internet qui offrent des prix très bas.
Les téléphones portables étrangers fonctionnent au Cambodge mais les prix sont chers.
Il y a des cafés Internet partout.
POSTE
La poste n’est pas chère mais peu conseillable. Si nous envoyons une lettre ou une carte postale, nous arriverons surement chez nous avant elle.
Les grandes compagnies de courrier opèrent au Cambodge.
ÉLECTRICITÉ
L’électricité est à 220 V (50 Hz). Les prises de courant sont les mêmes qu’en Europe.
En dehors des grandes villes les coupures de courant son fréquentes surtout dans la saison des pluies. Les hôtels ont, normalement, un générateur.
Il n’y a pas de problème pour recharger les batteries.
Le logement en refuge de montagne ou dans des maisons privées loin des grandes villes, on peut avoir seulement de l’électricité de 18 a 21 h.
ACHATS
Même si le Cambodge n’est pas un “pays bazar” comme la voisine Thaïlande, il y a beaucoup de choses intéressantes à acheter.
Dans les magasins pour touristes il est conseillable le marchandage. Les cambodgiens sont assez raisonnables quand ils fixent les prix mais ils sont toujours augmentés un petit peut si l’acheteur est un étranger.
Soie et tissus. Elle mondialement connue par sa qualité la soie cambodgienne, tinte avec des pigments naturels.
La sculpture en pierre qui provient des artisans de Siem Reap imite les magnifiques figures d’Angkor.
Sculpture en bois: elle produit des magnifiques objets de décorations.
De l’or.
Peinture. Des tableaux sur Angkor peuvent se trouver dans certaines galeries de Siem Reap et Phnom Penh.
Des robes de marque connue internationalement son fabriquées au Cambodge et on peut les trouver à très bon prix.
Antiquités. On peut trouver beaucoup d’antiquités (des céramiques, des meubles, des instruments de musique, des statues de Bouda, etc) à bons prix mais, dans ce cas, il faut être un connaisseur pour reconnaître les imitations. Il est important de savoir que pour l’exportation de certains objets il faut un permis des autorités. Les grands objets peuvent être envoyés par bateau mais il faut s’informer des taxes qu’il faut payer aussi bien au départ du Cambodge comme à la douane de notre pays.
PHOTOGRAPHIE ET VIDÉO
Le Cambodge est un pays où il faut voyager avec une caméra. Il ne faut pas oublier que l’un des monuments le plus photographiés dans tout le monde est le complexe d’Angkor. Les cameras digitales peuvent se verser dans les ordinateurs des cafés Internet si on dispose de la connexion pertinente.
En général il n’y a aucune restriction pour faire des photos à exemption de quelques minorités ethniques dans la région de Ratanakiri qui n’aiment pas beaucoup les cameras. Parfois ces minorités demandent une petite somme d’argent pour pouvoir faire les photos. Il faut toujours suivre les conseils du guide. Le reste des cambodgiens aiment bien se laisser photographier.
On peut acheter des cartes à mémoire à Phnom Penh, Siem Reap et Sihanoukville, mais dans le reste du pays c’est difficile.
MANGER ET BOIRE
Les meilleurs endroits où déguster l’authentique cuisine cambodgienne sont les marchés et les petits restaurants. Il y en a partout et de tous les prix..
Le riz est toujours présent à table. Un repas se compose toujours d’une soupe que l’on sert et qui est mangée avec le reste des plats. Il y en a de toutes sortes mais les plus connus son les soupes avec du poisson, avec un certain gout aigre-doux, avec les fruits de mer, avec de la viande parfumée au gingembre, avec du lait de coco et avec de l’ananas.
Un autre plat à ne pas manquer ce sont les salades très différentes a celles que nous connaissons en occident. Normalement les salades contiennent trois herbes qu’on utilise aussi pour accompagner d’autres plats: cilantre, mente et citronnelle. Elle est remarquable la salade de bœuf et légumes parfumées avec ces trois herbes. Elle est très bonne mais normalement le bœuf est un peu dur.
Le Cambodge est un pays traversé par deux grandes fleuves, le Mékong et le Tonlé Sapa. Ce dernier forme le lac Tonlé Sapa dans la région de Siem Reap. Ce lac d’eau douce est le plus grand du Sud-est de l’Asie. Â cause de cela, le poisson d’eau douce est un ingrédient de base. Ainsi donc, le poisson grillé, préparé de différentes façons peut être considéré comme le plat national. On le mange en petits morceaux dans une feuille de laitue ou d’épinard et on le mouille dans une sauce avec aux cacahuètes qui rappelle un peu le nam pla thaïlandais mais d’une saveur moins forte. L’amok, poisson avec du lait de coco, est un des plats le plus délicieux de la cuisine local. Il y a certaines espèces de poisson qu’on fait cuire a la vapeur et se servent entiers, d’autres qui portent une farce de crevettes sèches et beaucoup d’autres qui, simplement, se font frire et on les accompagne avec des légumes. Dans la cuisine cambodgienne il y a peu de plats qui soient piquants et, en tout cas, beaucoup moins piquants que en Thaïlande ou en Inde. Finalement, il faut parler des fruits tropicaux: des petites bananes délicieuses, des ramboutans, des ananas extrêmement douces, des mangues, des durions dont on sent l’odeur a des centaines de mètres… La liste est aussi large comme dans les pays voisins. On pourrait faire un voyage de 15 jours au Cambodge et se nourrir seulement de fruits.
Pour ce qui fait les boissons, il ne faut jamais boire l’eau du robinet. Il faut boire toujours de l’eau embouteillée qu’on trouve partout, de la bière, des cocas, etc. On a trouvé à Siem Reap un restaurant où il peuvent nous préparer des panachés.
TRANSPORTS
Le meilleur moyen de transport dans le pays est l’avion entre Phnom Penh et Siem Reap et de Siem Reap a Sihanoukville. Il y a beaucoup de vols touts les jours. Les vols entre Phnom Penh et le reste du pays ne sont, à jour présent, qu’un projet.
Les routes cambodgiennes, qui avait la réputation d’être très mauvaises, ont souffert une énorme amélioration. Aujourd’hui on peut dire que la plupart des routes qui unissent les villes son complètement neuves. Dans les provinces les plus éloignées il existe encore des routes en très mauvais état.
Récemment plusieurs compagnies de bus ont commencé a opérer entre les villes avec des voitures neuves et confortables. Ce transport a remplacé complètement le transport fluvial qui pratiquement n’existe plus.
Le train fonctionne de de Phnom Penh à Sihanoukville mais seulement pour les marchandises.
Dans les villes on trouve facilement des mototaxis et des touc touc.
En 2014 un réseau d’ autobús urbains a commencé à opérer à Phnom Penh avec un certain succès, mais pour le moment, les lignes de bus se réduisent à 3.
DISTANCES PAR LA ROUTE EN KM

De à Kilomètres
Phnom Penh Siem Reap 314
Phnom Penh Sihanoukville 230
Phnom Penh Kampong Thom 165
Phnom Penh Kroche (Kratie) 348
Phnom Penh Banlung 715
Phnom Penh Kampon Cham 120
Phnom Penh Battambang 293
Siem Reap Battambang 171
Siem Reap Poi Pet 152

HÔTELS
Dans les dernières années l’offre d’hôtels a beaucoup augmenté. À Phnom Penh, à Siem Reap et à Sihanoukville on peut trouver hôtels de toutes les catégories. Les chambres, même dans les établissements de bas budget ont l’air conditionné, bain privé avec eau chaude, minibar, TV par satellite et téléphone.
Dans le reste du pays il n’y a pas encore des hôtels de luxe et les établissements sont beaucoup plus simples, mais acceptables, et dans certains cas on trouve des hôtels avec un charme spécial.
Dans certains programmes nous utilisons des guesthouses, des maisons locales, des maison flottantes ou sur pilotis ou des tentes de campagne. Dans ces cas, les services sont très simples.
HORAIRES
Les horaires sont, pour les jours de la semaine, de 0800 a 1730 avec un arrêt de 2 heures vers onze heures trente-midi pour déjeuner.
Les banques sont ouvertes de 0830 a 1530.
Les marchés et la plupart des magasins ouvrent tous les jours de la semaine. Les marchés de 0600 à 1800 et les magasins de 0800 à 1800 (mais il ne pas rare de trouver des commerces ouverts jusqu’a 2200).
Les grands monuments ouvrent de 0800 à 1100 et de 1430 à 1700.
Beaucoup de commerces et monuments importants ferment les jours des grandes fêtes.
Les temples d’Angkor ne ferment jamais. Ils ouvrent de 5 heures du matin a 6 heures du soir.
JOURS FÉRIÉS
Le Cambodge est l’un des pays du monde qui a plus de jours fériés. La plupart sont fixés part le calendrier lunaire ce qui fait que ces jours varient d’une année a l’autre.
En général les jours le plus importants sont le jour de Noël, le jour du Nouvel An (occidental), le 7 Février (où se célèbre la fin du régime des khmers rouges) et le Nouvel An Chinois.
En plus le Nouvel An Khmer (vers la mi Avril), la Fête du Travail (01 Mai), le Chat Preah Nengkal (rituel agricole au début de Mai), le Visakha Puja (qui célèbre la naissance, illumination et mort de Bouda le 15 ème jour après le 6 ème mois du calendrier lunaire), le P’Chum Ben (la Fête des Morts entre la mi Septembre et Octobre), l’anniversaire du roi Sihanouk (le 30 Octobre) et le Bon Om Tuk (qui marque l’inversion du cours des eaux du Mekong au Tonle Sap au début de la saison sèche vers le 15 Novembre).
 
Cliquez ici pour retour à la page principale